Archives de mai 2012

25
Mai
12

Because We May : en mai, jouez aux jeux indés

Un regroupement de développeurs indépendants a décidé, depuis hier (jeudi 24 mai), de lancer une opération intitulée Because We May, qui consiste à proposer des réductions sur des titres de leur catalogue de jeux. Proposées à l’initiative de Ron Carmel, auteur de World of Goo, ces soldes massives (pouvant atteindre les 80 %) se dérouleront jusqu’au premier juin.

La campagne concerne les principaux systèmes d’exploitation du marché (Windows, Mac OS X, GNU/Linux, iOS et Android), et plusieurs moyens de se procurer les titres sont offerts : directement sur les sites des développeurs ou en passant par les plate-formes de vente en ligne telles que Steam, le Mac App Store, l’App Store ou encore Google Play.

Ces développeurs veulent, par ce biais, mettre en avant leurs productions, mais aussi « célébrer les magasins de vente en ligne qui leur donnent le contrôle sur le prix [de leurs jeux] ». Certes, Steam ou le Mac App Store permettent de donner une plus grande visibilité à ces titres. Mais quand on sait que les boutiques en ligne d’Apple ponctionnent 30 % du prix de vente, on réalise qu’il est préférable, quand cela est possible, de supprimer ces intermédiaires pour se fournir directement à la source : c’est la meilleure manière de soutenir la création indépendante.

Je vous épargne la liste de tous les titres disponibles : sur les seuls sites des développeurs, plus de soixante-dix sont à l’affiche. Parmi tous ces jeux, un certain nombre sont déjà passés dans les paniers bien garnis des différents Humble Bundles. En conséquence, si vous êtes un habitué de ces opérations, il y a fort à parier que Osmos, Braid, Super Meat Boy et autres sont déjà installés sur votre machine. Par contre, un grand nombre de titres sont « inédits » en termes de Humble Bundle : pour ma part, Psychonauts et DeathSpank:The Baconing me font doucement de l’œil. Zut, il faudra impérativement passer par Steam pour les avoir…

18
Mai
12

Trois bonnes raisons d’essayer Unity of Command

Nous avions évoqué, en mars dernier, la sortie de Unity of Command sur Mac. À cette occasion, nous avions regretté l’absence d’une démo qui aurait permis aux acheteurs potentiels d’essayer le jeu. Le manque est comblé, puisque les développeurs croates ont mis à disposition une version d’évaluation, tant pour Mac que pour PC, qui donne accès au tutoriel ainsi qu’à deux scénarios de base.

Par ailleurs, le jeu bénéficie d’une mise à jour, estampillée 1.02, qui apporte quelques améliorations et corrections : il est ainsi désormais possible d’annuler certaines actions des unités (déplacement, démantèlement…). Le support du plein écran sous Mac OS 10.7 ainsi que des raccourcis souris a été amélioré. Pour appliquer le correctif sur PC, il suffit de le télécharger. Pac contre, pour Mac OS, il est nécessaire d’envoyer un courriel au support technique, lequel renverra un identifiant et un mot de passe permettant d’avoir la nouvelle version du jeu. Fort heureusement, le jeu n’est pas très lourd à télécharger (une centaine de mégas), et la réponse de l’équipe technique est très rapide (cinq minutes à peine pour obtenir les codes).

Enfin, pour vous convaincre définitivement de sauter le pas, Unity of Command bénéficie d’une ristourne de 20 % jusqu’au 25 mai, ce qui le place à 24 dollars (soit une vingtaine d’euros). Vous avez donc encore le temps de bien tester la démo avant d’acheter la version complète.

15
Mai
12

Les promos du mardi sur MacGames.fr

Depuis deux ou trois semaines, MacGames.fr lancé une opération de promotion hebdomadaire, sobrement intitulée les « Mardis MacGames », permettant de bénéficier d’une réduction substantielle sur un titre du catalogue. Cette semaine, le site de vente en ligne a choisi de mettre en avant Cities in Motion Collection, une simulation de transports urbain qui met le joueur en charge de gérer les transports dans plusieurs grandes villes du monde (Helsinki, Vienne, Berlin, Amsterdam, Tokyo…). La version proposée comporte plusieurs DLC et extensions supplémentaires, le tout pour 19,99 euros au lieu de 39,99 euros. La promotion prend fin ce soir à minuit.

01
Mai
12

Le Mac prend la Bastion

Sorti en août de l’année dernière sur PC et Xbox 360, Bastion, premier titre des Américains de Supergiant Games, arrive ces jours-ci sur Mac OS, nanti d’une bonne centaine de récompenses et d’un accueil critique louangeur. À la base, le jeu ne se distingue pas par son intrigue : il s’agit d’une habituelle histoire de monde dévasté par une catastrophe, la Calamité, qu’il vous incombe de remettre dans l’ordre. Pour ce faire, le héros, appelé le Kid, se rend dans le Bastion, une structure qu’il lui faudra recomposer au fur et à mesure en allant à la recherche de ses composantes pour, au final, refonder le monde détruit.

Le gameplay se présente comme un hack ‘n slash mâtiné de quelques éléments de gestion, le tout prenant place dans un univers en 2D isométrique. Cette trame, somme toute classique, se trouve rehaussée par la présence d’un narrateur qui accompagne les faits et gestes du personnage principal et dont le récit se veut dynamique, en ce sens qu’il varie selon les actions et les orientations prises par le Kid. Les développeurs annoncent pour cela 3000 lignes de texte. Bastion met aussi en avant des décors peints à la main, et l’atmosphère du jeu, selon Canard PC (où le jeu obtient un très bon 8/10), semble bien desservie par des effets graphiques tout aussi dynamiques et une bande-son très travaillée (vous pouvez vous en faire une idée ici).

Le jeu n’est, pour l’heure, disponible que sur le Mac App Store (au prix de 12 euros), mais si vous êtes allergique à la plate-forme de téléchargement d’Apple, sachez que Bastion doit arriver, dans les jours qui viennent sur Steam, où il bénéficiera alors de la fonction SteamPlay permettant aux possesseurs du jeu sous Windows d’y jouer sur Mac sans bourse délier. La configuration requise sur Mac n’est pas précisée, mais elle ne doit pas être très différente de son alter ego PC : un Dual-Core 1,7 Ghz et 512 Mo pour la carte graphique. Comme le Mac App Store ne propose pas de démo, il faut espérer qu’on en trouvera une sur Steam (la version Windows existe déjà) pour se faire une idée plus précise du jeu.

[Mise à jour]. Il n’aura pas fallu attendre longtemps : <Bastion est en effet accessible sur Steam, avec en prime une promotion de 60 % jusqu’au 4 mai, ce qui le ramène à moins de 6 euros. Précisons également que le jeu ne requiert finalement qu’une carte graphique de 256 Mo et qu’il fonctionne sur Mac OS 10.5.8 (Leopard) et les versions au-delà de 10.6.8 (Snow Leopard). Par contre, il n’y a pas de démo pour le Mac.